La traduction inattendue du parti du Brexit

Brexit

Même le très sérieux contexte de l’avenir de l’Union Européenne n’est pas dépourvu d’une note d’humour. En cause, une traduction « inattendue » en malais et en hongrois.

Le contexte

Brexit, cette décision du Royaume-Uni de sortir de l’Union Européenne, a eu comme l’un des plus fervents défenseurs Nigel Farage, dirigeant du parti UKIP (United Kingdom Independence Party), un parti populiste. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce leader a réussi sa mission. Il n’a pas manqué de le mentionner lors d’une conférence de presse. La séance a eu pour fond une bannière où le nom de son parti apparaissait plusieurs fois grâce à des affiches collées directement les unes à la suite des autres. Et c’est ainsi qu’est apparue l’anagramme de UKIP, « PUKI ».

La traduction devenue virale

Ce mot, en malais, est une manière argotique de dire vagin. L’Asie du Sud-est, et principalement la Malaisie et les Philippines, s’est enflammée de rire. La photo et la vidéo de la conférence de presse y sont rapidement devenues virales.
Cette popularité est aussi européenne où un internaute ne manque pas de préciser qu’en hongrois, puki signifie pet, un mot qui n’est toujours pas gracieux.

Et les traductions ne s’arrêtent pas là. Cette fois, ce n’est plus le nom du parti qui est pris en compte, mais celui de son leader lui-même. En malais, Farage se prononce comme le mot « faraj », dont la traduction est aussi « vagin ». Au sujet de la sortie du leader de son parti, un internaute a cru bon de préciser que Farage est sorti du « puki »… ou plutôt de l’UKIP.

Laisser un commentaire